Un nouvel espace-temps

Ces dernières décennies, le statut de la nuit a changé dans la politique des collectivités locales. Puisqu'elle n'est plus réduite à l'opposition entre repos ou fête, la vie nocturne ouvre des débats qui tiennent compte des nouveaux modes de vie et usages. Explications par Jean-Jacques Bozonnet.

©Artem - stock.adobe.com
© Artem / stock.adobe.com

La ville en mouvement a toujours été une question politique posée en termes de territoire : comment maîtriser son extension géographique et démographique ? Aujourd’hui, le sujet qui se pose aux élus n’est plus seulement la maîtrise de l’espace, mais aussi la gestion du temps en raison de la métamorphose rapide des modes de vie et des usages. Une première réponse politique aux nouveaux rythmes urbains est apparue au début des années 2000 avec la création de « bureaux des temps ». Celui de Rennes, l’un des premiers, a trouvé sa pleine fonctionnalité et inspire d’autres collectivités locales.

Voir tous les articles en totalité

Articles du même dossier :

Article Précédent

Des jurys citoyens pour produire de l’intelligence collective

Article Suivant

Les enjeux de l’éclairage urbain