Produire de l’électricité à l’usine d’eau potable : des communes l’ont fait

Les usines de production d’eau potable consomment de l’électricité, mais dans une poignée de communes en France, elles en produisent aussi.

En 2011, Nice (Alpes-Maritimes) inaugurait la première turbine hydroélectrique installée sur un réseau d’eau en France. Elle en possède trois désormais. En 2015, Rodez (Aveyron) faisait de même. Son usine produirait autant d’électricité qu’elle en consomme. Trois ans plus tard, c’était le tour d’Annonay en Ardèche.

Leur point commun : avoir un dénivelé entre la source d’eau brute, et l’usine de traitement (150 m à Rodez, une cinquantaine de mètres seulement à Nice et Annonay). Une configuration qui n’est pas transposable à toutes les usines d’eau, donc, mais pas si rare.

Une piste à envisager, d’autant que l’investissement serait assez simple techniquement, comme l’expliquent ces collectivités, comme Annonay dans cette vidéo :

Article Précédent

Pour l’emploi, la petite agglo d’Issoire crée un master 2 sur l’industrie du futur

Article Suivant

1500 Occitans vont expérimenter le revenu écologique jeunes