Capture d'écran Agglo pays d'Issoire.

Pour l’emploi, la petite agglo d’Issoire crée un master 2 sur l’industrie du futur

L’Agglo Pays d’Issoire, dans le sud du Puy-de-Dôme, ne ressemble pas vraiment à la Silicon Valley. Pourtant c’est ici qu’étudie, depuis octobre dernier, la première promotion du master 2 « automatique robotique ». Si cet EPCI rural devient ainsi le 6e campus universitaire d’Auvergne, c’est avant tout pour répondre aux difficultés de recrutement dans la filière industrielle, (qui représente ici un quart des emplois), notamment dans « l’industrie 4.0 », c’est-à-dire l’optimisation de l’industrie par l’informatique et l’intelligence artificielle.

Les 10 premiers étudiants alternent, toutes les deux semaines, entre leurs cours donnés par des enseignants de l’Université Clermont Auvergne dans un bâtiment mis à disposition par l’agglomération, et la mise en pratique dans une des entreprises locales. Plusieurs d’entre elles envisagent d’embaucher l’alternant en fin d’année.

L’Agglo Pays d’Issoire s’efforce de promouvoir ce nouveau master, aussi bien auprès des futurs étudiants l’an prochain, qu’auprès des PME locales qui, elles aussi, pourraient intégrer des alternants. Avec l’espoir d’attirer in fine de nouvelles entreprises et de voir s’implanter des familles de cadres. Selon la Banque des territoires, si cela fonctionne, la collectivité envisage d’ores et déjà de créer un BTS sur cette même thématique de « l’industrie 4.0 ».

Article Précédent

Au Petit-Quevilly (76), un complément de ressources pour personnes âgées

Article Suivant

Produire de l’électricité à l’usine d’eau potable : des communes l’ont fait