INNOVATION

La French tech passe par Trappes

Cinq étudiants ont développé une application utilisant l’IA au service du ramassage des ordures ménagères.
La rédaction
La rédaction
Publié le 15 décembre 2023

Depuis fin septembre, les portraits en grand format de jeunes de la ville ornent la façade de l’Hôtel de Ville de Trappes (Yvelines). Si le maire, Ali Rabeh, a décidé de mettre ces jeunes à l’honneur, c’est parce qu’ils font la fierté de la ville. Ils ont en effet remporté le premier prix de la première édition de Kesk’IA, un concours national destiné aux étudiants de la filière informatique issus des quartiers populaires, pour le développement de projets à vocation publique utilisant l’intelligence artificielle. À l’origine de cette compétition, une start-up, Evolukid, fondée par Morad Attick. Cet ancien professeur de mathématiques souhaite montrer que si des quartiers peuvent être connus pour leurs footballeurs ou leurs rappeurs, ils peuvent aussi le devenir pour leurs jeunes talents du digital.

C DU PROPRE

La mairie a joué le jeu en co-finançant le projet, facilitant sa promotion auprès de la jeunesse trappiste. Une fois les équipes constituées, une formation de plusieurs mois a été organisée par la start-up. Après avoir passé la sélection à Trappes, les jeunes ont participé à la finale organisée dans le cadre de Viva Tech à Paris, le plus gros salon dédié aux innovations technologiques en France où ils ont présenté leur appli devant un parterre de professionnels de la tech. Cette dernière, C du propre, est au service de la collecte des déchets. Développée à partir de données fournies par les services municipaux de Trappes, elle permet à tout citoyen de photographier un déchet sur la voie publique, l’objet géolocalisé est identifié par l’IA, l’information étant transmise par la suite aux équipes de ramassage. Parmi les autres projets préparés, mais non retenus, figurait également une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans la restauration scolaire.

PROCHAINE ÉTAPE : LA SILICON VALLEY

Les équipes ayant participé à la formation à Trappes ont depuis créé l’association Ozmoz. Sa vocation est d’initier les jeunes des quartiers aux métiers du digital avec l’espoir de susciter des vocations et des réussites. La ville, elle, n’entend pas s’en tenir là. Une réflexion est engagée pour achever le développement des diverses applis élaborées à l’occasion de Kesk’IA et s’en servir dans la gestion des services municipaux. Quant aux lauréats, ils sont invités pour un voyage dans la Silicon Valley, en Californie, en mars 2024, avec une délégation représentant la French tech. Ils y présenteront leur projet devant les dirigeants de quelques-unes de plus grandes entreprises technologiques de la planète.

Par Lucie Goar

ça peut vous intéresser

Service

Streetco
Streetco
Première application GPS piétonne collaborative

débat

Frédéric DURAND, Pierre MAGNETO

Innovation

nord recycle support communication
Le département du Nord fait produire des « goodies » à partir de ses anciens dispositifs physiques de communication institutionnelle par des établissements d’insertion depuis 2022....

Innovation

strasbourg ville reve
Les élus de la commune alsacienne ont voté à l’unanimité en septembre dernier un texte visant à développer les droits des enfants sur son territoire....

Innovation

bateau musee
Le projet d’un bateau-musée itinérant sillonnant la Méditerranée est l’œuvre de la Fondation Art Explora. Déjà en mer, il sera officiellement inauguré à Marseille en juin. Sa vocation : rapprocher...

NE PERDEZ PAS L’INSPIRATION,

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de la société Innomédias. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits

Rechercher

Qui sommes-nous
Newsletter
Contact