Avec Haropa, la Seine passe au vert

Grand port fluviomaritime de l’axe Seine, placé sous la tutelle du ministère de la Transition écologique, Haropa Port regroupe les ports du Havre, Rouen et Paris.

Commencer

Grand port fluviomaritime de l’axe Seine, placé sous la tutelle du ministère de la Transition écologique, Haropa Port regroupe les ports du Havre, Rouen et Paris. Déterminé à apporter de la fluidité au transport fluvial entre Le Havre et la région parisienne, Stéphane Raison, directeur général d’Haropa Port, pilote une stratégie fondée sur deux orientations : la création d’un « green corridor » et la promotion d’une réindustrialisation verte. « En France, 12,6 % des marchandises qui arrivent par conteneurs passent par le fleuve, contre plus de 30 % à Anvers ; on est donc en retard sur le fluvial, explique-t-il. C’est pourquoi, il nous faut créer un accès fluvial direct depuis Le Havre, développer un réseau puissant de barges vers la région parisienne, ainsi que des liaisons avec le réseau ferré et, enfin, aménager nos plateformes dans toute la vallée de la Seine et en région parisienne. »

UN RÔLE D’AMÉNAGEUR 

Voir tous les articles en totalité

Article Précédent

Le port travaille sans ancrage à Dunkerque

Article Suivant

Sète : quand ville et port ne font qu’un