Articles dossier

Ça se passe à Muttersholtz : en route verte l'autoconsommation

Depuis 2014, la petite ville alsacienne, s’inspirant de l’exemple allemand tout proche, s’est engagée à devenir un territoire à énergie positive (TEPOS).
La rédaction
La rédaction
Publié le 14 février 2023

« Nous avions la conviction que le coût de l’énergie allait augmenter tôt ou tard, notamment du fait de la raréfaction des ressources énergétiques et de la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre, explique Patrick Barbier, maire de
Muttersholtz depuis 2008, mais je ne me doutais pas que cela serait si rapide et si brutal. »

L’élu peut néanmoins rester serein. Depuis 2014, la petite ville alsacienne, s’inspirant de l’exemple allemand tout proche, s’est engagée à devenir un territoire à énergie positive (TEPOS), c’est-à-dire à produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Pour cela, deux leviers : les économies d’énergie (rénovation des bâtiments, conversion aux LED et meilleure gestion de l’éclairage public) et le développement de la production locale d’énergies renouvelables.
« Nous avions pour la commune environ 100 000 euros par an de dépenses d’énergie, elles sont réduites d’environ deux tiers », précise Patrick Barbier.

S’il reste à faire pour que l’ensemble du territoire, y compris les entreprises et les habitants, soit en autonomie, c’est pratiquement fait pour les infrastructures communales. L’éclairage public et l’électricité des bâtiments communaux reposent entièrement sur l’autoconsommation, grâce aux deux centrales hydroélectriques de la commune, dotées de trois turbines, exploitées via une société publique locale (SPL) créée en partenariat avec la région Grand Est. Une ancienne centrale a été rachetée à EDF en 2010, puis un barrage sur l’Ill a été équipé de deux turbines, en 2018-2019. Aujourd’hui, il ne reste à payer qu’une taxe à Enedis pour l’utilisation du réseau. Les frais de chauffage ont été considérablement réduits grâce aux rénovations thermiques et à l’utilisation
d’énergies renouvelables locales (panneaux photovoltaïques sur le toit
du gymnase, chaudières à bois). « Il ne reste que deux chaudières à gaz, précise
le maire, les contrats en cours arrivent à échéance cette année, il y aura sans doute des augmentations, mais comme nous sommes sur des consommations très faibles, les dépenses ne vont pas s’envoler.
»

Cette transition énergétique a bien sûr impliqué des investissements importants pour une petite ville (environ 5,8 millions d’euros depuis 2014). Mais les aides de l’État, de la région et du département en ont couvert plus de la moitié. Et Muttersholtz est une commune peu endettée : fin 2021, l’encours de la dette représentait 536 euros par habitant (674 euros en moyenne pour les communes de taille comparable).

UN MODÈLE TRANSPOSABLE

Pour Patrick Barbier, pas de doute : « Ce modèle est transposable, c’est une affaire de volonté politique. Tout territoire dispose de ressources gratuites : eau, vent, soleil, biomasse, et souvent géothermie. Certes, leur utilisation n’est pas gratuite, mais les aides peuvent être importantes. Tout particulièrement pour la rénovation thermique — la meilleure énergie étant celle que l’on ne consomme pas. » S’il souhaite que le village entier devienne autonome sur le plan énergétique, l’élu accepte aussi de ne pas heurter la population ; et de renoncer aux projets contestés, comme la pose de panneaux solaires sur le toit de l’église protestante.

ça peut vous intéresser

Service

Streetco
Streetco
Première application GPS piétonne collaborative

débat

Frédéric DURAND, Pierre MAGNETO

Innovation

nord recycle support communication
Le département du Nord fait produire des « goodies » à partir de ses anciens dispositifs physiques de communication institutionnelle par des établissements d’insertion depuis 2022....

Innovation

strasbourg ville reve
Les élus de la commune alsacienne ont voté à l’unanimité en septembre dernier un texte visant à développer les droits des enfants sur son territoire....

Innovation

bateau musee
Le projet d’un bateau-musée itinérant sillonnant la Méditerranée est l’œuvre de la Fondation Art Explora. Déjà en mer, il sera officiellement inauguré à Marseille en juin. Sa vocation : rapprocher...

NE PERDEZ PAS L’INSPIRATION,

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de la société Innomédias. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits

Rechercher

Qui sommes-nous
Newsletter
Contact