INNOVATION

Contenu abonné

Paulmy : une épicerie «automatique» de produits locaux redynamise le village

Après la fermeture des derniers commerces de Paulmy, ses habitants devaient parcourir 20 kilomètres aller-retour pour s’approvisionner. L’installation d’une épicerie libre-service à l’initiative de la mairie et d’agriculteurs locaux alimente les habitants en produits frais issus d’un circuit très court.
La rédaction
La rédaction
Publié le 23 mars 2022

Dominique Frelon, maire de Paulmy, village d’Indre-et-Loire de 234 habitants, ne cesse de recevoir des visites. Il accueille régulièrement des édiles de communes rurales ne venant pas seulement de la proche région, mais parfois de bien plus loin.

L’objet de leur curiosité : l’épicerie libre-service qui a ouvert ses portes fin 2018. Le projet avait été lancé par le précédent maire de Paulmy aujourd’hui disparu, mais son successeur a tenu plus que tout à le mener à terme.

En circuit très court

Dans le temps, le village abritait un bar-restaurant, mais il a fermé ses portes, faute de clientèle. La municipalité avait bien tenté d’inciter à l’ouverture d’une supérette, mais elle aussi ne s’est pas avérée viable et a baissé le rideau. L’épicerie libre-service n’a pas seulement le mérite de maintenir un commerce local, elle participe aussi à la dynamisation de la vie villageoise, sa zone de chalandise s’étendant aux autres villages environnants, tout en contribuant au soutien des agriculteurs locaux.

Tout ce qui est vendu est produit dans un rayon de quelques kilomètres, à l’exception des jus de fruits. On y trouve des fruits et légumes de saison, des fromages de chèvre ou de vache, de la farine, de la viande de bœuf, de porc ou de volailles, des œufs, et quelques produits transformés localement comme des terrines.

Six agriculteurs ont constitué la société par actions simplifiée Les Casiers Paysans avec deux investisseurs privés pour un capital social de 8 000 euros. Dans l’épicerie, ce sont leurs produits que l’on trouve. Le local abrite aussi un distributeur de pains, alimenté deux à trois fois par jour par un boulanger implanté à cinq kilomètres de là.

Le nombre de casiers a quasiment doublé

Le principe de la distribution automatique est simple. Le magasin doté d’une chambre froide est constitué de casiers. Il suffit de sélectionner sur une borne le casier contenant les produits que l’on souhaite acquérir, s’acquitter du montant dû, et la porte s’ouvre.

L’inspiration politique réserve cet article à ses abonnés, mais serait ravie de vous compter parmi eux.
Rejoignez une aventure éditoriale
libre et inspirante

ça peut vous intéresser

Service

Streetco
Streetco
Première application GPS piétonne collaborative

débat

Frédéric DURAND, Pierre MAGNETO

Innovation

strasbourg ville reve
Les élus de la commune alsacienne ont voté à l’unanimité en septembre dernier un texte visant à développer les droits des enfants sur son territoire....

Innovation

bateau musee
Le projet d’un bateau-musée itinérant sillonnant la Méditerranée est l’œuvre de la Fondation Art Explora. Déjà en mer, il sera officiellement inauguré à Marseille en juin. Sa vocation : rapprocher...

Innovation

melbourne podcast
La cité australienne cultive son âme littéraire jusque dans les transports en commun avec des podcasts écrits par des auteurs locaux...

NE PERDEZ PAS L’INSPIRATION,

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de la société Innomédias. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits