Le grand mépris

Pour le politologue Benjamin Morel, c’est une forme de mépris du président de la République à l’égard des élus locaux et des corps intermédiaires qui caractérise la séquence politique qui vient de s’écouler. À l’heure où cette tribune est rédigée, les résultats définitifs ne sont pas encore connus, mais la méthode employée pour dissoudre l’Assemblée nationale porte en elle une défiance et nécessitera de rebâtir des liens de confiance entre pouvoir central et collectivités locales.

Rechercher

Qui sommes-nous
Newsletter
Contact