Mobilité : aux USA, la ville rurale de Huron prête des voitures électriques

La municipalité de Huron, dans la campagne californienne, possède désormais neuf véhicules électriques qu’elle met gratuitement à disposition des habitants. Les coûts d’achat ont été absorbés par différentes subventions que le maire est allé rechercher, notamment dans les fonds nationaux pour la transition écologique. Mais à ses yeux, l’enjeu était surtout social, car les habitants sont éloignés de tout.

Cette petite ville agricole de 6 500 habitants n’a ni médecin, ni lycée, ni tribunal… Pour tout cela, il faut se rendre à Fresco, à 84 km. Environ un quart de la population n’a pas de voiture. Et le seul bus, scolaire, ne passe qu’une fois par jour. Dans ce contexte, s’entraider entre voisins pour les transports existe ici depuis très longtemps. « Bien avant Uber [ou Blablacar, NDLR], on faisait du covoiturage ! », fait remarquer le maire, Rey Léon.

C’est lui qui, en 2018, a voulu aller plus loin avec son projet nommé « Green Raiteros » (ce dernier mot étant un mix d’anglais et d’espagnol pour « covoitureur/covoituré »).

Le double objectif était que la voiture électrique ne soit pas un bien de luxe inaccessible pour la population (majoritairement pauvre) dont l’environnement est touché par le réchauffement climatique ; et améliorer l’égalité des chances, pour trouver du travail en ville ou se faire soigner notamment.

Article Précédent

Allier : Un accès à internet lumineux pour protéger les enfants des ondes

Article Suivant

Une micro-ville innovante remplace une friche près de Reims