Asian girl with glasses waitress wearing apron standing in coffee shop

Les Pays-de-la-Loire donnent une prime aux jeunes qui cumulent job et études

Être scolarisé en Pays-de-la-Loire, avoir travaillé 300 heures entre septembre dernier et fin août prochain, et avoir moins de 26 ans. Si un jeune remplit ces trois critères, il peut prétendre à Prim’ojob, une aide de 200 € que la Région a lancée en début d’année 2022.

« Cette prime est un encouragement pour les jeunes qui sont courageux et engagés, qui se donnent du mal pour réussir », a déclaré Christelle Morançais, présidente de la Région. Le second objectif est d’aider à pourvoir les quelque 45 000 postes vacants en Pays-de-la-Loire, selon les chiffres de Pôle Emploi en fin d’année 2021.

Selon le conseil régional, « 2 jeunes sur 10 en Pays de la Loire travaillent tout en poursuivant leur cursus de formation. » Cette prime devrait être reconductible tous les ans. Elle a représenté 1,47 million d’euros sur le budget 2022 de la Région.

L’opposition régionale, des syndicats étudiants et le conseil économique, social et environnemental des Pays-de-la-Loire ont émis des critiques envers ce dispositif, notamment parce que « le salariat étudiant contraint est la première cause d’échec à l’université ».

Article Précédent

Réduire son empreinte carbone au détour d’une conversation

Article Suivant

Au Petit-Quevilly (76), un complément de ressources pour personnes âgées