Lens-Liéven rachète des terres agricoles pour préserver la qualité de l’eau

Acheter des terres agricoles et créer une zone tampon bio pour améliorer la qualité des eaux brutes ? C’est l’action de la communauté d’agglomération Lens-Liévin depuis 2020. Avec un objectif à l’esprit : la réduction de la présence de nitrates dans l’eau, malgré une potabilité de bonne qualité.

L’année de la crise sanitaire, l’intercommunalité a acquis 11 hectares de terres agricoles sur le champ captant de Wingles. Avec les conseils de l’association Bio en Hauts-de-France, Lens-Liévin a réalisé un diagnostic agronomique des parcelles, puis a rédigé un appel à candidatures pour de potentiels agriculteurs. Finalement, le choix s’est porté sur l’élargissement d’exploitations existantes d’agriculteurs conventionnels. Ils se sont engagés à convertir ces nouvelles terres à la « bio ».

Lens-Liéven (62), président : Sylvain Robert

Article Précédent

À Villiers-le-Bel, la première plateforme gérontologique d’Île-de-France

Article Suivant

La Métropole du Grand Paris sensibilise aux économies circulaire et solidaire