Capture d'écran du clip de campagne de la ville pour devenir capitale verte.

Grenoble devient la capitale verte de l’Europe

Pour cette année 2022, la capitale verte de l’Europe est Grenoble. « Ce titre est plus qu’une formidable reconnaissance du chemin parcouru. C’est un encouragement à aller plus vite, plus haut, plus fort, par-delà les différences partisanes et géographiques », s’est réjoui le maire Eric Piolle lors de la cérémonie inaugurale, ce 15 janvier.

Deuxième ville française à obtenir cette valorisation (après Nantes en 2013), Grenoble a été sélectionnée par la Commission européenne pour « son engagement indéfectible dans le but de devenir une ville plus saine pour et avec ses citoyens. »

Le titre s’accompagne de projets sur le territoire grenoblois. Au programme sur l’année :

  • 300 évènements (conférences, animations culturelles, etc.),
  • 52 projets « coup de pouce » comme la valorisation de jardins pédagogiques ou l’organisation de chantiers participatifs avec les jeunes,
  • 1 300 arbres à planter,
  • ainsi la rénovation de différents bâtiments de la ville.

La Commission européenne apportera une contribution financière de 350 000 €. L’État investira 4 millions d’euros, la Ville 4,85 millions d’euros, le Département 1,75 million d’euros et la Métropole 3 millions d’euros.

L’inauguration ce 15 janvier a été marquée par des manifestations réclamant une écologie « sociale et solidaire », et mettant la Métropole et l’État face à leurs contradictions dans certains investissements polluants.

Maire de Grenoble : Eric Piolle (EELV).

Article Précédent

Des crèches 100% plein air pour les petits Lyonnais

Article Suivant

Deux villes distinguées pour leur sécurité routière