À Schaerbeek (Belgique), des femmes bricolent pour devenir plus autonomes

La Maison des femmes de Schaerbeek (en Belgique, 133 000 hab) propose depuis l’an dernier des ateliers « Bricoladies » : des initiations au bricolage à destination des femmes.

Au programme : « Des petits travaux de plomberie, comment réparer sa chasse d’eau, son évier qui fuit, le b.a.-ba en électricité, en menuiserie, comment réparer sa serrure. Donc, on a réfléchi comme ça à toutes sortes de petites choses qui pouvaient rendre autonomes les femmes », explique Julie, coordinatrice de la Maison des femmes dans cette vidéo de présentation.

Ces ateliers, soutenus par la Région Bruxelles-Capitale, ont un double objectif :

  • L’émancipation de la gent féminine, en renversant le stéréotype sexiste « la femme s’occupe des tâches ménagères, et l’homme des réparations dans la maison ».
  • Mais aussi un retour en formation voire à l’emploi, pour ces femmes qui retrouvent confiance en elles et en leur capacité à acquérir de nouvelles compétences. « Sur l’ensemble du dispositif, on a au minimum 20 % des personnes qui sont prêtes à entrer en formation après ces ateliers », se réjouit Alain Herdies, directeur de l’organisme Jeunes schaerbeekois au travail (JST). La Maison des femmes collabore ainsi avec plusieurs structures qui proposent des formations et des emplois dans la construction.

Créée en 2010, la Maison des femmes de Schaerbeek dit organiser « plus de 30 activités par semaine, [avec] plus de 100 partenaires et de 13.000 participants par an ».

Article Précédent

Mandelieu (06) innove dans la lutte contre les inondations mortelles

Article Suivant

Punaises de lit : Marseille met en route un plan d’action municipal