A Glanges (87), les citoyens financent leur centre de santé municipal

114 citoyens ont prêté de l’argent au village de Glangles (500 habitants en Haute-Vienne) pour la création d’un pôle santé accueillant deux infirmières, un cabinet de télé-ophtalmologie, et normalement un médecin. De janvier à mai dernier, 65 000 € ont été versés par ces citoyens, via la plateforme Villyz (spécialisée dans les projets des collectivités).

Après la rénovation de ce qui était un logement social très énergivore, la nouvelle maison de santé devrait ouvrir début 2023. Lutter contre les déserts médicaux serait la principale motivation de ces 114 prêteurs citoyens, dont un peu plus de la moitié résident dans le département. L’idée de toucher un peu plus d’intérêts qu’un livret A (1,2 % sur 7 ans), en investissant dans un projet qui a du sens, a dû en motiver d’autres.

Avec 65 000 € ainsi récoltés, Glanges détiendrait le record de la collecte de prêts citoyens en France métropolitaine, selon nos confrères du Populaire du centre. Le record était jusqu’ici détenu par un projet photovoltaïque à Rouen, une ville 200 fois plus grande que Glanges, ce qui fait la fierté de la maire du village, Emilie Gillet. Hors métropole, en Guadeloupe, un projet d’éclairage public a fait plus fort encore : 75 000 € récoltés en 2016 par la commune de Bouillante (7 500 hab).

A Glanges, le coût de ce chantier va être complété par des subventions, l’autofinancement de la commune, et un prêt bancaire classique. Mais il semble que le projet aurait difficilement abouti sans le soutien citoyen.

Article Précédent

Un banc d’allaitement public inauguré à Lyon

Article Suivant

Draguignan : les jeunes murissent leurs projets avec les olives