INNOVATION

La Gironde expérimente une Sécurité sociale alimentaire

Cotiser selon ses moyens, recevoir selon ses besoins. Près de 400 personnes vont participer à une expérience de Sécurité sociale alimentaire qui bénéficiera également aux agriculteurs.
La rédaction
Elsa AOUSTET
Publié le 4 juillet 2024

Permettre aux maraîchers locaux d’accéder à une juste rémunération et à des personnes précaires de bénéficier de leurs produits ». Telle est l’ambition portée par Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, et Pierre Hurmic, maire de Bordeaux. Le 19 mars dernier, les deux élus ont inauguré le lancement d’une Sécurité sociale de l’alimentation en Gironde. Ce dispositif expérimental doit durer une année et sera porté juridi­que­ment par l’association Acclimat’action, collectif constitué d’acteurs de l’éducation populaire, de l’économie sociale et solidaire et de la recherche.

Alors que 12 % de la population du département est en situation de précarité alimentaire et que le revenu moyen des agriculteurs locaux s’élève à 600 euros par mois, le projet vise, selon ses fondateurs, à reprendre le « pouvoir » sur une alimentation choisie et créer un « échappement de marché » en faveur des agriculteurs.

Familles rurales et urbaines

Concrètement, 193 foyers, soit 400 personnes issues de tous milieux sociaux, seront tirés au sort afin de constituer quatre caisses alimentaires. Les participants « cotiseront selon leurs moyens et se répartiront de manière égale une allocation financière dédiée à l’alimentation. Cette allocation sera versée sous la forme d’une monnaie alimentaire créée pour l’expérience et utilisable au sein de lieux de vente conventionnés. Rurales et urbaines, les familles seront issues des territoires divers, dont Bègles, Bordeaux (secteurs de Bordeaux-Nord et La Benauge), le Pays Foyen, et le Sud-Gironde.

Côté financement, les cotisations des participants et de l’autofinancement de l’association Acclimat’action sont au cœur de l’équilibre budgétaire. L’intervention de nombreux acteurs publics locaux est aussi nécessaire à commencer par le département de la Gironde, premier contributeur de la démarche, les communes partenaires, la métropole de Bordeaux, le Conseil Régional, l’ADEME et la Fondation Carasso.

ça peut vous intéresser

Innovation

Quand on n’a pas de pétrole… il reste les égouts et l’eau de mer pour fournir des calories au réseau de chaleur et réguler les températures des bâtiments publics. Exemples...

Innovation

Créée en 2008, l’association Orchestre à l’école développe la pratique instrumentale au primaire et au collège. Elle finance la moitié des dépenses nécessaires à l’achat des instruments et s’engage sur...

Service

Streetco
Streetco
Première application GPS piétonne collaborative

Innovation

Plantée fin 2021, la forêt urbaine Miyawaki de l’Université de technologie de Troyes connaît une croissance rapide et voit éclore une grande diversité d’espèces végétales et animales. Elle devient un...

Innovation

Pour le politologue Benjamin Morel, c’est une forme de mépris du président de la République à l’égard des élus locaux et des corps intermédiaires qui caractérise la séquence politique qui...

Innovation

À Saint-Tropez (Var), l’intelligence artificielle se met depuis l’été dernier au service de la lutte contre les dépôts sauvages. Les premiers résultats sont très concluants....

NE PERDEZ PAS L’INSPIRATION,

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de la société Innomédias. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits

Rechercher

Qui sommes-nous
Newsletter
Contact