© RivaudNAJA La mise en place progressive depuis 2015 de nouveaux lampadaires et candélabres a permis de diminuer la consommation d’énergie de l’éclairage public de 52 %.

Milan, lumineuse mais économe

La cité lombarde n’est pas seulement une capitale de la mode et du design. La métropole brille également par son sens de la sobriété énergétique.

Commencer

En moins de trente ans, Milan est passée du statut de ville provinciale à celui de métropole du XXIe siècle, et même de smart city. L’ordonnateur de l’Exposition universelle Expo 2015, qui a su rassembler acteurs publics et privés autour d’un même objectif, n’était autre que Giuseppe Sala, l’actuel maire de la ville, alors chef d’entreprise et professeur de gestion. Passant du privé — il fut entre autres PDG de Telecom Italia et président de l’A2A, société publique de l’électricité et du gaz de Lombardie — au public, Giuseppe Sala a encouragé plusieurs innovations qui ont rendu exemplaire la gestion de la cité lombarde.

PREMIÈRE EN EUROPE

Milan est la première grande ville métropolitaine d’Europe à avoir pris la décision, à la faveur de l’exposition, de renouveler intégralement son parc de lumières. Tout son éclairage public est désormais équipé de la technologie LED. Objectif affiché : réduire les consommations énergétiques. Quelque 120 000 luminaires ont été installés par la société AEC Illuminazione, qui ne se prive pas d’annoncer « 10 millions d’euros économisés depuis 2015 ». Le nouveau quartier de Merezzate a lui aussi bénéficié d’un éclairage urbain pensé par AEC Illuminazione. Considéré comme quartier laboratoire pour l’intégration d’énergie propre, mobilité durable et économie circulaire, le « smart district » de Merezzate est né de la synergie entre la municipalité de Milan et Redo Sgr (société de gestion et de développement de l’immobilier à caractère social). 

Le plus grand quartier de logement social d’Italie a été conçu pour réduire les consommations d’énergie à travers l’efficacité des systèmes de contrôle et de l’éclairage public. Les projecteurs LED à haute économie d’énergie et réduction des émissions de CO2, qui alimentent ses luminaires, peuvent faire varier le flux lumineux en fonction de la lumière naturelle. En décembre dernier, en marge de la remise du Grand prix Startup au Palazzo Mezzanotte, le maire vantait les mérites « de cette alliance qui met en relation les entreprises qui innovent avec les représentants des citoyens qui savent quels sont les besoins de leur collectivité. Avec la technologie, on peut faire beaucoup de choses pour leur apporter les solutions nécessaires. Je crois que sur les processus de transformation environnementale et numérique dont on parle tant, Milan peut être le centre de l’innovation. »

Véronique GIRAUD
Article Précédent

Annecy plafonne Airbnb

Article Suivant

Bourges, ville en or pour les seniors