Articles divers

Ne ratez pas votre bilan de mi-mandat !

Voici quelques pistes pour construire une campagne de mi-mandat dynamique, et sortir des sentiers battus.
La rédaction
La rédaction
Publié le 16 décembre 2022

Par Bruno LAFOSSE

 

1) FIXEZ UN CAP

Pas de communication sans stratégie. Communiquer à mi-mandat n’a rien d’une obligation. De ce fait, vous êtes libre d’en fixer le cadre avec vos équipes. Commencez par définir ce que vous attendez de ce bilan : valoriser les réalisations, resserrer les liens dans l’équipe municipale, faire le point avec l’administration et les agents, informer ou mobiliser les citoyens, mesurer la satisfaction des habitants. En fonction de ces objectifs, vous ne mettrez pas en œuvre les mêmes outils de communication. Quoi qu’il en soit, ne vous limitez pas dans vos ambitions. Si le bon vieux numéro spécial du journal municipal trouve toujours son public, rien n’interdit de concevoir une véritable campagne de communication citoyenne avec son identité visuelle et son slogan.

2) PENSEZ À L’INTERNE

Une campagne de mi-mandat doit aussi se penser en interne. Ce sont les services municipaux qui vont transmettre les informations sur le niveau de réalisation des engagements du mandat. En impliquant l’administration et les agents, vous pourrez faire le point sur ce qui va et ce qui ne va pas, et construire avec les fonctionnaires des pistes d’amélioration du service public. Par exemple, en réalisant un numéro spécial du journal interne, en produisant une série d’articles sur l’intranet ou une tournée du maire au sein des services municipaux qui permet d’être en direct avec les agents. C’est souvent un moment d’échange direct très riche !

3) DONNEZ DU SENS

Le temps long de l’action publique vient souvent en contradiction avec le temps court de la vie quotidienne. La campagne de mi-mandat, c’est l’occasion de dire en toute transparence aux citoyens ce qui avance et ce qui bloque, et d’expliquer pourquoi. C’est aussi le moment de tracer des perspectives ou de fixer de nouvelles priorités : depuis l’élection et la crise sanitaire, la crise climatique et la crise énergétique ont pris une importance particulière.

4) MOBILISEZ LES CITOYENS

Certains projets ont pris du retard, d’autres doivent être repensés. Cela oblige à des adaptations des politiques publiques : autant en discuter avec les habitants, et faire du mi-mandat un exercice de démocratie. Par exemple, en commandant un sondage (lire ci-après) ou en organisant des ateliers participatifs. Choisissez des thématiques prioritaires et concrètes sur lesquelles votre commune a la possibilité d’agir : déplacements, place de la nature en ville, logements et aménagements urbains, vie économique, et politiques de solidarité sont des sujets phares à évoquer avec les citoyens. Et pourquoi ne pas mêler le rétrospectif et le prospectif en mettant le mi-mandat au cœur de votre campagne de vœux ? La carte et la cérémonie de vœux permettent de retracer le chemin parcouru, et d’ouvrir des pistes pour l’avenir. Enfin, n’oubliez pas de mobiliser sur les réseaux sociaux en créant des hashtags spécifiques et en alimentant régulièrement la chronique avec des réalisations.

5) COMPTEZ SUR VOS RESSOURCES

Certaines collectivités ont mis en place des politiques de démocratie locale et des indicateurs de type observatoire des engagements pour suivre chaque projet, point par point. Dans ce cas, il est plus facile d’en faire le bilan. Sinon, il faut demander à l’administration un point d’étape en relation avec le projet municipal. Et réfléchir à se doter d’outils de suivi pour la suite. On peut aussi reprendre les trois premiers budgets du mandat et analyser le taux de réalisation, notamment sur la partie investissements. Ne pensez pas que seules les grandes mairies peuvent mettre en œuvre une campagne de mi-mandat. À l’échelle d’un village ou d’un bourg, on peut organiser une ou plusieurs réunions publiques, des visites de quartier, tenir un conseil municipal extraordinaire, éditer une plaquette informative, faire des vidéos avec son smartphone pour valoriser les nouveaux équipements…

Obligations légales

Hors de toute période électorale, la publication d’un bilan de mandat ou de mi-mandat ne fait courir aucun risque juridique au maire et à la collectivité. Elle doit toutefois respecter le règlement intérieur de la collectivité, notamment sur la place accordée à l’opposition. Attention toutefois, car si 2023 est une année sans élection au suffrage universel, c’est aussi l’année des sénatoriales. Le maire devra en tenir compte s’il est candidat. Le Conseil constitutionnel l’a rappelé dans une décision de 2021 : la publication d’un bilan de mandat par une collectivité pendant la période de campagne électorale est une dépense ayant vocation à figurer dans le compte de campagne du candidat élu de la collectivité.

Et pourquoi pas un sondage ?

On le dénigre trop facilement. Or le sondage, lorsqu’il est réalisé par un institut spécialisé, est un outil fiable. Il permet de s’adresser à la population via un échantillon scientifiquement représentatif et de dresser rapidement l’état de l’opinion de votre commune de manière objective. En outre, il va chercher l’avis de citoyens qui ne s’expriment pas spontanément dans les politiques de démocratie locale. C’est donc l’outil idéal pour mesurer de la satisfaction, connaître les attentes et redéfinir les priorités. Le sondage peut être complété par un focus group : une réunion d’habitants sur une thématique précise qui apporte des éléments qualitatifs (du sensible, du vécu) aux données chiffrées du sondage.
Autre avantage du sondage dans le cadre d’une campagne de mi-mandat : sa publication fait événement. Elle vient nourrir un numéro spécial du magazine municipal et/ou une réunion publique avec présentation des résultats et analyses, qui fait toujours réagir. Contrairement aux idées reçues, le sondage n’est pas toujours coûteux. La preuve : L’Inspiration services a créé un partenariat exclusif avec l’Ifop pour permettre aux collectivités de réaliser des sondages sur-mesure, ciblés, à prix serrés.

Renseignez-vous sur www.linspiration-services.fr

ça peut vous intéresser

débat

Frédéric DURAND, Pierre MAGNETO

Service

Streetco
Streetco
Première application GPS piétonne collaborative

Innovation

nord recycle support communication
Le département du Nord fait produire des « goodies » à partir de ses anciens dispositifs physiques de communication institutionnelle par des établissements d’insertion depuis 2022....

Innovation

strasbourg ville reve
Les élus de la commune alsacienne ont voté à l’unanimité en septembre dernier un texte visant à développer les droits des enfants sur son territoire....

Innovation

bateau musee
Le projet d’un bateau-musée itinérant sillonnant la Méditerranée est l’œuvre de la Fondation Art Explora. Déjà en mer, il sera officiellement inauguré à Marseille en juin. Sa vocation : rapprocher...

Innovation

L’Ehpad Georges-Dumont du centre hospitalier d’Abbeville s’est doté d’un véritable bistrot dans son hall d’accueil. Un petit rien qui apporte convivialité, moments de joie et de rigolade pour les résidents...

Innovation

berlin ville eponge
Pour lutter contre les catastrophes climatiques extrêmes, Berlin est devenue « ville éponge ». La capitale allemande a inscrit l’obligation de résorption des eaux de pluie à chaque nouvelle construction....

NE PERDEZ PAS L’INSPIRATION,

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de la société Innomédias. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits