INNOVATION

Le Passeport du civisme, un outil pour mieux vivre ensemble

Forger la citoyenneté en s’impliquant dans la vie locale, c’est le défi qu'a relevé Maxence de Rugy, maire de Talmont-Saint-Hilaire en Vendée.
La rédaction
La rédaction
Publié le 2 novembre 2022

Les attentats de Charlie Hebdo en 2015 ont marqué les esprits de mille manières. Pour Maxence de Rugy, maire d’une petite commune en Vendée, Talmont- Saint-Hilaire, c’est un moment décisif : « J’étais alors un jeune élu et j’ai assisté à une véritable prise de conscience collective. On a vu partout en France des manifestations, et on sentait l’immense indignation suscitée par les événements. Dès lors, ma préoccupation a été de trouver le moyen de rendre cette solidarité concrète. J’étais convaincu que le civisme était au cœur du problème. » C’est ainsi que naîtra le passeport du civisme, un parcours dédié aux jeunes avec des actions concrètes d’expérimentation de la vie collective, avec l’ambition d’insuffler le sens de la responsabilité dès l’école primaire. L’engouement en faveur de l’initiative lancée par le jeune maire ne se fait pas attendre : une association est créée en 2017.

Au départ, une quinzaine de communes y adhèrent, cinq ans plus tard, elles sont 350 à mettre en œuvre le passeport du civisme sur leurs territoires. « Bien sûr, les autres communes ne nous ont pas attendus pour faire vivre le civisme sur leur territoire, mais avec le passeport, nous leur proposions un outil concret et efficace pour agir », expose Maxence de Rugy. Concrètement, il s’agit d’engager les enfants dans un parcours autour de plusieurs piliers : la solidarité, la protection de soi et des autres, le lien intergénérationnel, le devoir de mémoire ou encore la protection du patrimoine et de l’environnement.

Des actions concrètes pour les enfants et les adolescents

Ici, on récupère des objets usagers pour les recycler et en faire don à des associations humanitaires. Plus loin, on fait la visite de la caserne des pompiers pour apprendre les gestes qui sauvent. Ailleurs, un enfant parraine un aîné dans la commune et peut l’aider à porter ses courses ou lui faire la lecture… Partagées entre temps scolaire et temps personnel, toutes ces actions poursuivent un même but : apprendre à vivre ensemble et prendre conscience que sans respect et entraide, aucune société n’est viable. « Il s’agit de remettre du civisme à tous les étages, sans conscience qu’il existe une communauté nationale et une communauté locale, vous pourrez faire voter toutes les lois que vous voudrez, la vie en commun sera impossible ! » tranche Maxence de Rugy.

Une coordination nécessaire des pouvoirs publics locaux

Pour Karine Mellion, secrétaire générale de l’association, il s’agit de « construire les citoyens de demain, en favorisant l’engagement et l’enracinement local ». Mais pour que l’expérience fonctionne, il faut qu’elle soit « bien coordonnée au niveau des pouvoirs publics locaux », précise-t-elle. Si chaque adjoint pilote une action sans qu’aucun élu ne chapeaute l’ensemble, alors les chances de sensibiliser durablement les jeunes au civisme sont moindres. Il n’est pas question non plus de laisser aux seuls enseignants la charge de cet engagement, d’abord parce qu’il n’est pas entièrement prévu sur le temps scolaire, mais aussi parce qu’il doit être compris comme un apprentissage, qui va au-delà du seul argument pédagogique, pour entrer dans la vie des enfants et des adolescents. « Depuis plus de six ans, je mesure l’efficacité de l’action conjuguée des acteurs locaux, élus, enseignants et ambassadeurs dans cet apprentissage des valeurs du civisme », note Karine Mellion sans oublier les parents qui gardent un rôle prépondérant dans cet apprentissage de la vie collective. « Le passeport du civisme offre aux jeunes des clés de lecture et de compréhension de la société », résume la secrétaire générale de l’association.

POUR ALLER PLUS LOIN

Le site de l’association nationale : passeportducivisme.fr

Les communes intéressées peuvent contacter directement l’association : sg@passeportducivisme.fr

 
 

ça peut vous intéresser

Service

Streetco
Streetco
Première application GPS piétonne collaborative

débat

Frédéric DURAND, Pierre MAGNETO

Innovation

strasbourg ville reve
Les élus de la commune alsacienne ont voté à l’unanimité en septembre dernier un texte visant à développer les droits des enfants sur son territoire....

Innovation

bateau musee
Le projet d’un bateau-musée itinérant sillonnant la Méditerranée est l’œuvre de la Fondation Art Explora. Déjà en mer, il sera officiellement inauguré à Marseille en juin. Sa vocation : rapprocher...

Innovation

melbourne podcast
La cité australienne cultive son âme littéraire jusque dans les transports en commun avec des podcasts écrits par des auteurs locaux...

NE PERDEZ PAS L’INSPIRATION,

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de la société Innomédias. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits