ENTRETIEN

Nicolas Mayer-Rossignol "La Seine est notre histoire et notre avenir"

La rédaction
La rédaction
Publié le 27 octobre 2022

— Quel rôle veut jouer la Rouen Normandie Métropole sur l’Axe Seine, entre la métropole portuaire du Havre et la « Région capitale » ?

Nicolas Mayer-Rossignol : La Seine est au cœur du projet métropolitain, elle en structure par ses boucles les paysages, et fait l’unité d’un territoire hétérogène entre ville, ruralité, industrie, patrimoine, espaces naturels et forestiers. Elle est notre histoire et notre avenir, rassemble de multiples enjeux qui peuvent paraître contradictoires, du renouvellement industriel à la préservation du vivant, de la décarbonation à l’indispensable report modal sur le fleuve… Ce sont les grands enjeux d’aujourd’hui et de demain. Rouen est le premier port céréalier de l’Europe occidentale, son patrimoine et sa culture ouvrière ont été magnifiquement célébrés par les impressionnistes qui faisaient déjà le lien entre Paris, Rouen et Le Havre.

« Nos aménagements ont ouvert un nouveau
rapport au fleuve pour les habitants comme pour les visiteurs, une nouvelle façon de vivre la ville.
Autrefois coupure, la Seine devient centrale. »

Voilà pour le point de départ, mais nous devons résolument aller de l’avant. Avec Anne Hidalgo, Patrick Ollier et Édouard Philippe, nous avons décidé de prendre à bras-le-corps ce que nous dit la géographie. Nous avons, comme d’autres avant nous, la conviction que « toutes les grandes métropoles ont un accès à la mer » : énergies renouvelables, logistique fluviale, destination touristique, Nuit Blanche… Nous prenons aujourd’hui des initiatives fortes. Rouen est à l’épicentre de ces transformations possibles, et les Rouennais en ont pleinement conscience.

— Le nouveau siège de la métropole est à la fois un geste architectural fort et le signal d’un nouveau rapport entre la Ville et le Fleuve. L’écoquartier Flaubert témoigne aussi de cette volonté de faire des berges de la Seine un nouveau lieu de vie. Quelle est votre vision de ce rapport de la ville au fleuve ?

NMR : Vous pourriez ajouter que la promenade fluviale des quais rive gauche, sur laquelle est installé le siège de la métropole, s’est vu décerner le Grand prix national du paysage. D’autres interventions architecturales de premier plan dessinent pas à pas ce futur quartier exemplaire et résilient, à deux pas du Rouen patrimonial, qui rassemblera 10 000 habitants. Alliés à la rénovation des quais rive droite, entreprise précédemment, ces projets ont ouvert un nouveau rapport au fleuve pour les habitants comme pour les visiteurs, une nouvelle façon de vivre la ville. En reliant les deux rives, ils nous permettent également de faire métropole. Autrefois coupure, la Seine devient centrale. Rouen se réinvente, gagne en attractivité et ça se voit : nous avons cette année accueilli plus de touristes que pendant l’Armada de 2019 !

— Vous avez accepté d’ouvrir ce Forum Axe Seine aux côtés d’Édouard Philippe : quel message voulez-vous adresser par ce geste fort ?

NMR : Avec Édouard Philippe, nous disons une chose simple : ce qui est bon pour Le Havre est bon pour Rouen et réciproquement. Premier ministre, Édouard Philippe a mené une réforme majeure avec la fusion des trois ports de Paris, de Rouen et du Havre, et la création d’Haropa Port. Mais nous pouvons aller plus loin et afficher une grande ambition nationale pour la décarbonation et la transition de la vallée de la Seine. Ce que nous travaillons peut avoir valeur d’exemplarité à l’échelle européenne. C’est ce que nous dirons au Forum Axe Seine, en insistant également pour une accélération de la nouvelle ligne Paris-Normandie.

— La démarche de Rouen, Capitale européenne de la culture se présente comme la candidature de la Seine. Dans quelle mesure le fleuve est-il devenu un élément majeur du patrimoine culturel vivant de la métropole ?

NMR : Le fleuve est l’élément majeur de la candidature qui relie Rouen à toute la Seine normande, de Giverny au Havre, avec le soutien de toutes les collectivités concernées. Il lui donne tout son sens. Il est trop tôt pour dévoiler les points forts de notre projet qui sera présenté en décembre, mais il aura une dimension universelle. Itinérance, rapport à la science, au vivant, aux générations futures : pour toute la vallée de la Seine, Capitale Européenne de la Culture proposera une façon originale de vivre et célébrer le territoire qui surprendra. C’est la Seine qui candidate !

Propos recueillis par Philippe MANDONNET
POUR ALLER PLUS LOIN
2e Forum Axe Seine
11 octobre 2022, à partir de 13 h 30 au Hangar 10, organisé par Idélia en partenariat avec L’Inspiration politique.

Inscriptions sur forumaxeseine.com

ça peut vous intéresser

Service

Streetco
Streetco
Première application GPS piétonne collaborative

débat

Frédéric DURAND, Pierre MAGNETO

Innovation

nord recycle support communication
Le département du Nord fait produire des « goodies » à partir de ses anciens dispositifs physiques de communication institutionnelle par des établissements d’insertion depuis 2022....

Innovation

strasbourg ville reve
Les élus de la commune alsacienne ont voté à l’unanimité en septembre dernier un texte visant à développer les droits des enfants sur son territoire....

Innovation

bateau musee
Le projet d’un bateau-musée itinérant sillonnant la Méditerranée est l’œuvre de la Fondation Art Explora. Déjà en mer, il sera officiellement inauguré à Marseille en juin. Sa vocation : rapprocher...

NE PERDEZ PAS L’INSPIRATION,

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de la société Innomédias. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits

Rechercher

Qui sommes-nous
Newsletter
Contact