Montreuil, territoire de démonstration en habitat participatif

Le lancement d’un projet de logements participatifs à Montreuil montre que la ville n’a cessé depuis l’après-guerre de développer ce type de constructions. Dans son dernier PLU, elle fixe l’objectif de 5 % d’habitats de ce type dans les nouvelles opérations tout en ouvrant le système au logement social.

Perpective rue du ruisseau © coopimmo

Le 7 octobre dernier, la municipalité de Montreuil (111 200 hab – Seine-Saint-Denis) et la coopérative HLM Coopimmo, posaient la première pierre d’un nouveau projet d’habitat participatif dans le centre-ville.

La particularité de ce programme est qu’il ouvre la voie à la réalisation de douze logements à vocation sociale et solidaire, une part en location-accession, une autre en accession à la propriété à prix plafonnés. De plus, avec des panneaux photovoltaïques, une toiture végétalisée et le respect de la norme NF sur l’habitat à haute qualité environnementale, le projet répond à la charte de la construction durable adoptée en 2015.

L’opération de la rue du Ruisseau a été lancée suite à un appel à manifestation d’intérêt auprès des habitants. Il s’agissait de susciter la création d’un collectif de futurs occupants et acquéreurs pour participer à l’élaboration et à la construction de leur projet d’habitat.

«Faire émerger une diversité d’opérations d’habitat participatif sur le territoire afin de développer de nouveaux modes de conception, de production et de gestion du logement»
Gaylord Le Chequer

« Pour la Ville de Montreuil, ces 12 nouveaux logements contribuent à mettre en œuvre les orientations des PLU et PLUi de la ville et de l’Établissement public territorial Est Ensemble [présidé par Patrice Bessac, maire de Montreuil — NDLR], prévoyant notamment la création d’une part de 5 % de logements sur le modèle participatif. L’objectif est bien de faire émerger une diversité d’opérations d’habitat participatif sur le territoire afin de développer de nouveaux modes de conception, de production et de gestion du logement, qu’il s’agisse de production neuve ou de réhabilitation », explique Gaylord Le Chequer, premier adjoint au maire, délégué à la ville résiliente et à l’urbanisme.

Trois autres programmes à venir

Le programme du Ruisseau n’est pas l’unique projet en cours à Montreuil. Trois autres faisant l’objet eux aussi d’un appel à manifestation d’intérêt sont dans les tuyaux.

De plus, alors que le quartier populaire La Noue va faire l’objet d’une importante opération de rénovation urbaine (ANRU) dotée de  100 millions d’euros, des parcelles ont d’ores et déjà été fléchées par la ville. Elles seront destinées à des programmes d’habitat participatif.

Voir tous les articles en totalité

Article Précédent

Accessibilité et handicap : un kit pour s’engager dans le Morbihan

Article Suivant

Julien Polat : «L’hôpital est pourvoyeur d’emplois sur un territoire»