L’hydrogène vert, qu’est-ce que c’est ?

L’hydrogène est l’élément chimique le plus abondant dans l’univers. Sur la Terre, il est essentiellement présent dans l’eau et dans les hydrocarbures. Mais il n’existe pas à l’état pur, il est mélangé à d’autres atomes dont il doit être séparé pour être ensuite utilisable. Une molécule d’eau (H2O), par exemple, comporte un atome d’oxygène (O) et deux atomes d’hydrogène (H2). Dans le pétrole et le gaz, il faut dissocier l’hydrogène du carbone.

L’hydrogène peut être fabriqué par divers procédés chimiques dont les plus courants sont l’électrolyse de l’eau et le reformage du méthane. Des techniques qui demandent beaucoup d’énergie et qui produisent énormément de CO2 (10 tonnes pour une tonne d’H2 produite !).

Pour que l’hydrogène soit « vert » ou au minimum décarboné, donc compatible avec les ambitions climatiques, il faut électrolyser de l’eau avec de l’électricité issue d’énergie bas-carbone (éolien, solaire, hydraulique, nucléaire).

EGALEMENT DANS CE DOSSIER

Article Précédent

Redonner vie aux fermes : une expérimentation au Pays basque

Article Suivant

Les chemins escarpés de la mobilité hydrogène