Bristol innove dans la création de nouveaux logements sociaux

Construire des nouveaux logements sociaux, rapidement, en s’assurant qu’ils soient adaptés aux attentes des habitants, et qu’ils soient économes en énergie. Voilà le triple défi que s’est lancé la mairie de Bristol.
L’investissement de la Ville est conséquent (l’équivalent de 2,2 milliards sur 30 ans) et fléché notamment sur des projets innovants : participatifs, modulaires et écolos.

Tom Renhard, conseiller municipal dédié, reconnait une « crise du logement d’ampleur » à Bristol. Dans cette ville de 460 000 habitants à l’ouest de l’Angleterre, « il y a actuellement 16 000 personnes sur la liste d’attente de la commune pour un logement social et 1 000 personnes vivent dans des logements temporaires », chiffre-t-il dans un webinaire de l’agence Social.

Tom Renhard, conseiller municipal à la livraison de logements et au logement à Bristol
Tom Renhard, conseiller municipal à la livraison de logements et au logement à Bristol. DR

Face à de tels besoins, le conseil municipal travaille sur un ambitieux plan pour le logement. Pour en évaluer les priorités, la municipalité a réalisé en 2021 une grande consultation des habitants, sur des questions telles que :
le type de logements qu’ils souhaitent voir livrés ;
– comment ils veulent voir les fonds alloués au logement dépensés ;
– et ce que « logement abordable » devrait signifier.

Ce plan, d’un montant d’1,8 milliard de livres (2.2 milliards d’euros) sur 30 ans, devrait être voté le 15 février 2022. Une partie de l’enveloppe servira à la rénovation du parc actuel, mais la majeure partie sera dédiée à la construction. Objectif : 2 069 nouveaux logements sociaux au cours des sept prochaines années.

Parmi les partenariats menés récemment pour les chantiers, le projet « Home-Made Bristol » (« Fait maison ») a valu à la ville d’être finaliste pour le Prix de l’innovation en politique, dans la catégorie « travail collaboratif » par l’Institut pour l’innovation en politique en Europe. Le concept de « Home-Made », qui essaime désormais un peu partout en Angleterre en plus de Bristol, comporte en effet plusieurs aspects innovants :

  • Des logements modulaires adaptés. Chaque module (de la taille d’une pièce ou d’un étage) est préfabriqué en atelier puis livré en camion sur site. L’ossature bois, le poids des modules, les connexions entre les modules, etc. ont été pensés par l’entreprise partenaire, Snug homes. Le but est de combiner efficacité du chantier et possibilités de personnalisation. 

Voir tous les articles en totalité

  • Des appartements « à finir soi-même ». Monter la cuisine, peindre et installer la décoration : voici les quelques tâches qui attendaient les futurs occupants de 50 logements de Shaldon Road. Des missions pour lesquelles ils étaient coachés par des bricoleurs bénévoles du quartier, et des professionnels de la coopérative Ecomotive qui a organisé plusieurs ateliers ouverts à tous. En contrepartie d’avoir à faire les finitions, les locataires ont pu avoir à un loyer raisonnable un logement neuf, confortable, et économe en énergie (pompe à chaleur, panneaux solaires,…)
Article Précédent

San Francisco, leader américain, stagne dans sa lutte contre les déchets

Article Suivant

Forum Axe Seine : «Chez nous tout le monde a la parole»