Citoyens pour le climat

En Seine-Saint-Denis

L’établissement public territorial Est-Ensemble a lancé en septembre sa Convention citoyenne locale sur le climat et la biodiversité. Une première en Île-de-France. Et une double ambition pour ces neuf villes de Seine–Saint-Denis : construire un futur écologique face à la crise climatique ; faire appel aux habitants pour y parvenir.

Dans la très vaste salle de l’hôtel de territoire, éclairée par d’immenses baies vitrées, un groupe d’hommes et de femmes plutôt disparate, un peu indécis, écoute attentivement les indications de l’animatrice. Ce matin-là s’ouvre à Romainville la Convention citoyenne locale sur le climat et la biodiversité à l’initiative d’Est-Ensemble. Les participants prennent connaissance de leur mandat, se découvrent, s’informent, choisissent leur groupe de travail, guidés par l’organisatrice qui répartit les thématiques en fonction de leurs centres d’intérêt.

Où se trouve la biodiversité sur ce territoire urbain de l’est parisien ? Que peut y faire l’instance territoriale ? Quel poids pèsera une convention locale face à la dimension planétaire du dérèglement climatique ?

« Quel sera l’impact de propositions citoyennes à notre niveau quand si peu est fait à l’échelle de la planète ? », demande cette blonde quadragénaire résidant à Romainville qui trouve « inquiétant de se sentir comme une goutte d’eau dans l’océan. » Mais, poursuit-elle, « on a besoin d’avancer. On peut faire un pas, même petit. Je suis là pour ça. »

 

Voir tous les articles en totalité

Article Précédent

« LE RISQUE EXISTE D’UNE ABSTENTION DE MASSE DES JEUNES À LA PRÉSIDENTIELLE » Frédéric Dabi

Article Suivant

Marseille