© Arnaud Jaegers / Unsplash

Élections régionales 2021, petite campagne, gros enjeux

Longtemps incertaines, reportées une première fois en raison du contexte sanitaire, les élections régionales se tiendront bien, les 20 et 27 juin prochains. Dernière échéance électorale avant la présidentielle de 2022, ses résultats s’annoncent riches d’enseignement : La République en marche et le Rassemblement national peuvent-ils espérer gagner leur toute première région ? La droite verra-t-elle émerger son futur candidat à l’Élysée ? Et quelles perspectives pour la gauche, en ordre dispersé ? Tour d’horizon et décryptage des grandes tendances, à quelques jours du premier tour. Par Barnabé Binctin

Commencer

C’est le dernier échauffement, l’ultime préparation avant la grande échéance présidentielle de l’an prochain. Pour certains candidats, à droite, aux ambitions nationales à peine voilées — qu’il s’agisse de Xavier Bertrand, Valérie Pécresse voire Laurent Wauquiez —, les élections régionales des 20 et 27 juin prochains se présentent même comme décisives, dans la course à l’Élysée. De quoi en faire un suffrage particulièrement attendu par les observateurs : « Bien que ce ne soit pas les mêmes types de scrutin on sait que ces élections régionales vont livrer de premières indications qui coloreront la campagne présidentielle à venir, analyse Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’IFOP (Institut français d’opinion publique). Le scrutin présidentiel s’inscrit toujours dans un continuum d’élections qui indique des grandes tendances. »

Voir tous les articles en totalité

Article Précédent

Dans le secret des algorithmes

Article Suivant

Alimentation : une révolution est en marche dans les territoires