Medellin © Nestor Morales / Unsplash
Les maisons nouvellement repeintes de Medellin © Nestor Morales / Unsplash

Medellin, l’innovante colombienne !

Longtemps étiquetée « ville la plus dangereuse du monde » notamment par le magazine Time il y a trois décennies, Medellín, deuxième ville de Colombie, renaît de ses cendres depuis une dizaine d’années. L’ancien fief de Pablo Escobar tente d’effacer l’ombre du narcotrafiquant et se démarque par l’innovation dans tous les domaines. Des transports à l’éducation, en passant par l’environnement, elle surprend pour changer son image et apaiser ses quartiers. Rencontre avec un cliché qui n’en est plus un. Par Sarah Nabli

Commencer

Sur la terrasse de son balcon,  Ana María Palacio regarde les quelques touristes arpenter la rue cinq mètres plus bas. Un va-et-vient incessant d’appareils photo, de casquettes, de guides flanqués de micros et pancartes, de glaces, de rires, de langues du monde entier… Il y a un an, on pouvait parler d’une marée de touristes, avec la pandémie mondiale, ils sont moins nombreux mais toujours là ! Un melting-pot bruyant juste en bas de chez elle, dont la vieille femme de soixante et onze ans ne se lasse pas. « Je passe parfois des heures à les regarder, à les saluer et à sourire. Je dois avoir été prise en photo des centaines de fois. Je suis toujours aussi surprise. » Ana María Palacio a vécu toute sa vie dans ce quartier, la Comuna 13, niché sur les collines à l’ouest de Medellín..

Voir tous les articles en totalité

Article Précédent

L’école publique sauve le village

Article Suivant

« Les Lumières, socle de nos cultures occidentales » Jacques Attali