Jean-Luc Berho - © D.R.
Jean-Luc Berho - © D.R.

Présidentielle 2022 : placer l’habitat au cœur du projet politique (JL Berho, Entretiens d’Inxauseta)

 

Dans un contexte où le premier parti de France est l’abstention, les Entretiens d’Inxauseta ont pour objectif, à 8 mois de l’élection présidentielle, d’approfondir la réflexion sur la question de l’habitat. En invitant les responsables politiques à venir en débattre, ils affichent l’ambition que ce sujet, qui est au cœur de la qualité de vie de nos concitoyens, soit central dans les propositions politiques, écrivent Jean-Luc Berho et le comité d’organisation des Entretiens d’Inxauseta, dans une tribune adressée à News Tank le 20/08/2021.

L’élection présidentielle (programmée les 10 et 24/04/2022) reste le temps fort de la démocratie française, un temps de débat national privilégié pour l’expression de la pensée des principales forces politiques. Mais dans un débat largement préempté depuis plusieurs mois par la crise sanitaire et profondément impacté par la recomposition politique en cours, peu de place a été accordée à la qualité de vie des Français et, plus particulièrement, à l’habitat.

Voici la tribune de Jean-Luc Berho et l’association organisant les Entretiens d’Inxauseta.


Plaçons l’habitat au cœur du projet politique

Dans un contexte où le premier parti de France est l’abstention, les Entretiens d’Inxauseta ont pour objectif, à 8 mois de l’élection présidentielle, d’approfondir la réflexion sur la question de l’habitat. En invitant les responsables politiques à venir en débattre, ils affichent l’ambition que ce sujet, qui est au cœur de la qualité de vie de nos concitoyens, soit central dans les propositions politiques.

L’élection présidentielle reste le temps fort de la démocratie française, un temps de débat national privilégié pour l’expression de la pensée des principales forces politiques. Mais dans un débat largement préempté depuis plusieurs mois par la crise sanitaire et profondément impacté par la recomposition politique en cours depuis quelques années, peu de place a été accordée à la qualité de vie des Français et plus particulièrement à l’habitat.

La crise sanitaire a pourtant révélé l’importance de l’habitat et l’inadéquation entre les aspirations de nombre de nos concitoyens et leur logement qu’il s’agisse de taille, de localisation, de coût, de confort, d’accès à des espaces extérieurs, de services…

Impact profond sur les marchés de l’immobilier

L’habitat est généralement traité de façon catégorielle autour de mesures techniques et financières. La difficulté de mise en œuvre de stratégies de long terme, globales et intégrées qui prennent en compte les liens entre le logement et l’ensemble des composantes sociétales et sociales, freine l’efficacité des grandes politiques publiques. L’exemple de la rénovation urbaine en témoigne.

L’ambition de réintégrer les quartiers dans la ville et les moyens importants qui y sont consacrés n’ont pas été accompagnés d’une approche globale et d’une analyse des phénomènes qui sous-tendent l’aggravation de la ségrégation sociale des territoires urbains. Si la qualité du cadre du vie s’est largement améliorée, les quartiers restent des lieux de concentration de la pauvreté, soumis aux trafics, à l’échec scolaire, au chômage massif, à la désertification médicale et plus largement des services.

Multiplication des résidences secondaires et touristiques »

La question du logement mérite par ailleurs depuis longtemps d’être repensée face à des bouleversements majeurs qui ont rendus de nombreux dispositifs obsolètes ou inopérants : la crise climatique et environnementale, la polarisation de l’emploi et des études supérieures dans les grandes villes et les métropoles, la multiplication des résidences secondaires et touristiques dans certaines zones.

Ces bouleversements ont un impact profond sur les marchés de l’immobilier, sur les  prix, la qualité et l’emplacement des produits disponibles. Les mesures prises sont pourtant encore trop souvent focalisées sur les conséquences de ces phénomènes sans réflexion systémique. Réflexion qui doit nécessairement rassembler les différents acteurs de l’habitat et intégrer un objectif de démocratie participative.

Nécessaire stratégie à la hauteur des enjeux

L’ambition des Entretiens d’Inxauseta 2021 est d’apporter une contribution à cette nécessaire réflexion préalable au projet et à sa mise en œuvre en réunissant élus, professionnels, associations, partenaires sociaux, intellectuels qui débattront pour dégager des propositions de stratégie à la hauteur des enjeux.

N’oublions pas que nous passons près de deux tiers de notre temps de vie dans le logement ou son environnement immédiat et que nous y consacrons une part croissante de nos revenus. Saisissons l’opportunité de cette élection présidentielle pour donner une impulsion nouvelle : un avenir collectif solidaire et éco-responsable peut s’imaginer au travers d’une ambition pour l’habitat.

Jean-Luc Berho (berhoji@laposte.net) est le créateur des Entretiens d’Inxauseta, événement annuel dédié aux politiques du logement et de l’habitat. L’édition 2021 était programmée le 27/08/2021 à Bunus (Pyrénées-Atlantiques) sur la thématique : Présidentielle 2022 : plaçons l’habitat au cœur du projet politique. Depuis 2001, les Entretiens d’Inxauseta réunissent à la fin de l’été à Bunus, petit village du Pays Basque, les principaux acteurs de l’habitat (élus locaux et nationaux, acteurs sociaux, professionnels du logement, partenaires sociaux, universitaires…) qui définissent et mettent en œuvre les grandes orientations de la politique de l’habitat. Jean-Luc Berho est président de la Coopérative de l’immobilier à Toulouse, et animateur de la rubrique Tribune de News Tank Cities depuis 2019.

Jean-Luc Berho, président du comité d’organisation des Entretiens d’Inxauseta.

En partenariat avec News Tank Cities
Article Précédent

Bordeaux Métropole : 5 axes et 19 actions pour « repenser les mobilités » en 2030, au vote le 23/09/21

Article Suivant

« 2,8 Md€ d’engagements pour Action Cœur de Ville au mois de juillet 2021 » (R. Mouchel-Blaisot)